mardi 18 juillet 2017

Curiosités fantastiques !


« — Quand j’étais enfant, j’avais reçu en cadeau un recueil de gravures représentant ce qui était dénommé le cabinet des curiosités fantastiques ».

                  Extrait de La demoiselle de Rosling, par Bernard Grandjean, aux Éditions du 38. 
Illustration : gravure de la BNF. Le texte dit : « Invention nouvelle pour descendre du haut d’un édifice sans le secours d’un escalier :
Air ! Du haut en bas,
Du haut en bas,
Ici l’on vogue sans boussole, 
Du haut en bas,
C’est ainsi qu’à force de bras,
Archimède dans sa gondole,
Ira, disons, traiter cela,
Du haut en bas. »

jeudi 6 juillet 2017

Une consolation douce...

« Dans son malheur d’amoureux éconduit, les événements lui offraient une consolation douce : assister au réveil de Luise. Non, songea-t-il, l’instant que je m’apprête à vivre est encore plus merveilleux que cela : je vais assister au réveil d’un ange ! »

Extrait de « La demoiselle de Rosling », par Bernard Grandjean, Éditions du 38. 

Louis-Jean-François Lagrenée, dit « Lagrenée l'aîné », 1725-1805, Mars et Vénus (détail).


Pour en savoir plus sur l'amoureux éconduit :

Gopika

Gopika



Voilà, c’est fait, les manuscrits des deux premiers épisodes d’une nouvelle série de romans himalayens sont partis chez l’éditrice (Éditions du 38)… Il n’y a plus qu’à attendre le bon à tirer, et la publication cet automne. Je vous en reparlerai le moment venu !
L’un de mes deux personnages principaux est une jeune Indienne prénommée Gopika, l’autre, Doc Tenzin, étant un médecin traditionnel tibétain. 
Les Gopika sont dans la Bhagavata Purana, texte majeur de la mythologie hindoue, ces bergères qui portent un amour sans borne au dieu Krishna. À mon sens l’un des aspects les plus joyeux, les plus poétiques, et les plus sensuels aussi, de l’immense corpus de l’Hindouisme.


Krishna et Radha (sa Gopika préférée !)

jeudi 29 juin 2017

Chronique

Une chronique du site littéraire Soly's books, que la demoiselle de Rosling a séduit ! 

"J'ai beaucoup beaucoup apprécié ce roman, notamment par sa richesse historique et son style travaillé : c'est un écrit de qualité ... bien qu'ayant une trame fantastique, c'est aussi une romance historique. Or, vous me connaissez maintenant, je suis curieuse et forcément la prof que je suis va vérifier les sources (bon, pas toutes, hein? mais une partie d'entre elles) et mieux, cela m'a donné envie de creuser cette époque du XVIIIème siècle en Allemagne (je connais assez bien ce siècle en France) et cela a renforcé mon envie d'aller en Bavière voir les châteaux (et pas seulement ceux de Louis II)! Mais ne croyez pas que ce soit un roman élitiste, pas du tout : c'est juste que moi, j'ai eu besoin d'aller vérifier certains détails, voire de les creuser mais ce n'est nullement nécessaire pour apprécier cette histoire qui traverse le temps. Je voulais cependant, dès le départ, signaler la qualité de travail de ce romancier que je ne connaissais pas avant ... et je vais me pencher dessus, c'est sûr ..."

http://solysbooks.blogspot.fr/2017/06/une-jolie-romance-fantastico-historique.html



Si vous voulez juger par vous-même, c'est ici:

https://www.amazon.fr/demoiselle-Rosling-Bernard-Grandjean-ebook/dp/B01MY7A8DZ/ref=tmm_kin_swatch_0?_encoding=UTF8&qid=1455113932&sr=1-2

mercredi 21 juin 2017

Canicule...


« Tandis que Luise s’éventait avec son chapeau, lui aurait volontiers plongé tout nu dans l’eau fraîche, mais il n’y fallait pas songer. »

Extrait de « La demoiselle de Rosling », par Bernard Grandjean, aux Éditions du 38.


Fragonard - illustration pour un conte de Jean de La Fontaine.

mercredi 7 juin 2017

jeudi 1 juin 2017

Jeunesse et impertinence !

Ce portrait de Mme de la Rochefoucauld ferait de mon point de vue une assez bonne illustration du personnage de Luise, l'héroïne de "la demoiselle de Rosling" : elle en a la jeunesse et l'impertinence !
 
Si quelqu'un connait l'auteur de la toile...


Curiosités fantastiques !

« — Quand j’étais enfant, j’avais reçu en cadeau un recueil de gravures représentant ce qui était dénommé le cabinet d...