jeudi 29 octobre 2015

Madame Royale à Vienne

Madame Royale, peinte en 1799 par Johann Maria Monsorno (1768-1836), célèbre miniaturiste viennois. Elle a alors 21 ans, et des traits qui s'affirment très "Habsbourg"...

Source : http://www.gogmsite.net/grand-ladies-of-the-revolut.html

mardi 27 octobre 2015

L'Ile aux Paons - Sur les traces de Luise (1)


L’héroïne de mon prochain roman, (« La demoiselle de Rosling », sortie début 2016 aux Editions du 38), s’appellera Luise, en souvenir de Luise de Prusse (1776-1810), une reine à la beauté légendaire. 
La voici, en 1801, peinte par Élisabeth Louise Vigée Le Brun (pastel sur papier) :


Collections Schloss Charlottenburg - Berlin


Luise aimait passer l’été à l’Ile aux Paons, sur la large rivière Havel, à Potsdam. Cette île était un véritable "pays merveilleux", avec châteaux fantaisie, laiterie dans l’esprit du hameau de Versailles, fontaines au milieu des bois, etc. La résidence principale, qu’elle partageait avec son mari, le roi Frédéric-Guillaume III de Prusse, leurs 10 (dix !) enfants et leurs domestiques, était un château en bois, d’une architecture de jeu pour enfants :

Photo Bernard Grandjean - ©Tous droits réservés.

Photo Bernard Grandjean - ©Tous droits réservés.
L'intérieur a été miraculeusement conservé intact, avec le mobilier d'origine. Ce château délirant avait été construit par le père du roi, pour y filer le parfait amour avec sa maîtresse. Ils n'en profitèrent guère, mais c'est une autre histoire !

L’Ile aux Paons mérite toujours son nom : partout, ces élégants volatiles rôdent…

Photo Bernard Grandjean - ©Tous droits réservés.



mercredi 14 octobre 2015

La comtesse des Ténèbres - Peindre en prison...

Ci-dessous, une toile célèbre de Edward Matthiew Ward, de 1875, intitulée "The orphan of the Temple" (l'orpheline de la prison du temple) représentant la jeune princesse Marie-Thérèse Charlotte de France peignant dans la cour de la prison du temple. (source: Atkinson Art Gallery Collection)


Chiens lions !

  " Son retour fut salué par des aboiements furieux. Il gratta la tête de Norbou le blanc et de Dölma la fauve, ses deux Lhassa Apso,...