lundi 25 décembre 2017

Tsampa !


« Tu sais, quand j’étais enfant, au Tibet, on n’avait guère que ça tous les jours, de la tsampa trempée dans du thé ! »
Extrait de Les évadés du toit du monde, par Bernard Grandjean, Éditions du 38.


 
Petite mangeuse de tsampa (FaceBook - United Nations for a Free Tibet).


vendredi 22 décembre 2017

Une grande tente de feutre blanc...


« …Une belle grande tente en feutre blanc, avec les huit symboles auspicieux du Bouddhisme cousus sur le toit, en appliqué… Je dois l’avoir en photo quelque part ! »

Extrait de La vallée du yak sauvage, de Bernard Grandjean aux Éditions du 38.


Le roman est à retrouver ici :






(Photos prises à Darjeeling par l’auteur en 1982)

lundi 18 décembre 2017

Bijoux et vêtements...


« — Je suis curieux de savoir où vous avez trouvé ces bijoux et ces vêtements, demanda Tenzin.
— Empruntés à ma copine Jamyang Dölkar vous savez, ma collègue de l’école tibétaine, celle qui essaie de m’apprendre votre langue impossible… »

Extrait des Évadés du toit du monde, Éditions du 38.
L’auteur de cette jolie photo trouvée sur internet est inconnu de moi. Peut-être Matthieu Ricard ?


vendredi 15 décembre 2017

Anarkali


"Elle se doutait que la plupart des femmes présentes au cocktail porteraient des ensembles modernes très élégants. Au moins, se dit-elle, avec cet Anarkali classico-ringard, je me distinguerai !"
Extrait de Les évadés du toit du monde, de Bernard Grandjean, aux Éditions du 38.


Un Anarkali (en ourdou "fleur de pomme grenat"), est un ensemble indien - tunique longue-pantalon étroit - très élégant, porté pour les mariages, etc. Le nom de ce vêtement féminin vient d’Anarkali, une esclave courtisane célèbre, emmurée vivante par l’Empereur Akbar pour avoir séduit son fils Salim, le futur grand empereur Jahangir. Cette histoire tragique et romantique est très présente dans la littérature et le cinéma indien.
Illustrations : deux exemples d’Anarkali.





mercredi 13 décembre 2017

La queue du cobra...

"J’ai horreur de marcher dans les mauvaises herbes quand elles sont hautes, soupira Gopika. J’ai toujours peur de poser le pied sur la queue d’un cobra..." 

Extrait de La vallée du yak sauvage de Bernard Grandjean, aux Éditions du 38.






  
https://www.amazon.fr/dp/B0784CKLX9/ref=sr_1_1?s=digital-text&ie=UTF8&qid=1511601848&sr=1-1&keywords=la+vall%C3%A9e+du+yak+sauvage

lundi 4 décembre 2017

Un yak inquiétant...

"...Elle ressentit une bouffée de plaisir, qui lui fit allonger le bras pour gratouiller le cou de l’animal. Mais le yak Tséring resta insensible à ce geste de tendresse."

Il est assez souvent question de yak dans le tome III de "Crimes en Himalaya" (La Vallée du yak sauvage), et notamment d'un certain yak nommé Tséring, "presque aussi gros qu'un yak sauvage". J'ai fait pas mal de photos de yaks durant mes voyages, mais celle-ci, de Pozan Kerongi (du Photography Club of Sikkim), me semble parfaitement illustrer l'allure inquiétante du yak Tséring, qui fait si peur à mon héroïne Gopika...


mardi 28 novembre 2017

Encore une gentille critique...

Une gentille critique du Talisman tibétain sur le blog BOOKSCRITICS :

Oubliez les thrillers à l’américaine. Et goûtez, les thrillers orientaux ! Voyagez entre Le Tibet et la Chine en passant par l’Inde. Je vous présente le tome 1 de la saga littéraire « Crime en Himalaya » de Benjamin Grandjean. Un thriller pas comme les autres !!"

 Pour tout lire, c'est ici :

ttps://bookscritics.net/2017/11/28/decouverte-le-talisman-tibetain-tome-1-crimes-en-himalaya-bernard-granjean-bookscritics/

Padmavati

Il y a quelques jours, j’illustrais cette page avec une photo virevoltante de Deepika Padukone, grande vedette de Bollywood. Je lis à présent dans la presse qu’elle est aujourd’hui menacée de mort par des extrémistes hindous pour son rôle dans le film Padmavati. Ce film s’annonçait comme un "blockbuster", mais sa diffusion en Inde a été reportée sine die.
Padmavati est un mythe national en Inde. Cette reine du XIVe siècle - qui n’a sans doute jamais existé - est dite s’être immolée plutôt que de tomber aux mains des envahisseurs moghols musulmans.
Or, la rumeur actuelle, colportée par des crétins excités qui n’ont comme d’habitude pas vu le film, assure qu’il n’est qu’une scandaleuse romance entre Padmavati et le roi musulman, ce qui est pour eux pour eux un sacrilège.
Même en Grande-Bretagne, les extrémistes hindous menacent de brûler les salles qui s’aviseraient de passer le film. Il a d’ailleurs été déprogrammé.
En Inde, l’hystérie est telle qu’un officiel du BJP (le parti nationaliste actuellement au gouvernement) a promis une somme énorme à quiconque couperait les têtes de Deepika Padukone et des principaux acteurs. La jeune femme est épouvantée par ces menaces ; elle estime que l’Inde est tombée bien bas. Face à certaines situations de la vie réelle, le romancier se sent bien dépassé…
Les photos montrent Deepika Padukone dans la vie réelle et dans le film.



vendredi 24 novembre 2017

Black Friday !

Avis aux amoureux du Tibet et de l'Himalaya ! Les Éditions du 38 font leur Black Friday !
Le Talisman tibétain est en promotion à 1,99 euros jusqu'au 5 décembre !

https://www.editionsdu38.com/catalogue-1/romans-policiers-38-rue-du-polar/crimes-en-himalaya/


Photo Bernard Grandjean - Monastère de Bhutia Bustee, Darjeeling.

jeudi 23 novembre 2017

Danse sauvage !

" Sous les encouragements, elles se lancèrent dans une danse sauvage, faisant tintinnabuler les bracelets à clochettes de leurs poignets et de leurs chevilles, frappant en rythme le dallage de leurs pieds nus..."
Extrait de Les évadés du Toit du Monde, par Bernard Grandjean, aux Éditions du 38.

Deepika Padukone, vedette de Bollywood
Pour en savoir plus, c'est ici :

samedi 18 novembre 2017

Chiens lions !

  "Son retour fut salué par des aboiements furieux. Il gratta la tête de Norbou le blanc et de Dölma la fauve, ses deux Lhassa Apso, qui lui firent fête comme s’il était parti depuis un mois."
Extrait de Le talisman tibétain, Éditions du 38.

Le Lhassa Apso est parfois surnommé « chien sentinelle », tant il est un gardien vigilant. On lui prête même le don de prévoir les avalanches ! Pour les Tibétain, cet attachant animal évoque le petit chien qui protégeait le Bouddha, et pouvait en cas danger se transformer en lion !
Le Gouvernement chinois a demandé à la Fédération Canine Internationale de reclasse les différentes races de chiens tibétains en races chinoises : pour le colonisateur, chaque détail compte. Faudra-t-il débaptiser le Lhassa Apso pour le renommer Pékin Apso ?


Photos : l'une, ancienne, montre le Dalaï lama avec ses Apso, l'autre, le petit Tenzin avec les  siens...


jeudi 16 novembre 2017

Aimez-vous les momos ?


« Depuis quinze jours tu me réclames des momos, oncle, aujourd’hui je t’en prépare à la vraie façon du Kham, avec de la bonne viande de porc, du céleri, de l’oignon vert, du gingembre, du cumin et de la noix de muscade, et même avec le petit trou au-dessus pour aspirer le bon jus… »

Extrait de Le talisman tibétain, aux Éditions du 38.


Karma Dölma, ma nièce honoraire, prépare des momos (raviolis tibétains).

jeudi 9 novembre 2017

Attention au yak sauvage !

Un troisième épisode des aventures himalayennes de Gopika et Doc Tenzin se prépare... Mon éditrice vient de m'envoyer la couverture, que je trouve très réussie. J'espère qu'elle vous plait aussi !


À la radio...

Aujourd'hui, sur la radio France Bleue Alsace.

mardi 7 novembre 2017

Une consolation douce...


« …les événements lui offraient une consolation douce : assister au réveil de Luise. Non, songea-t-il, l’instant que je m’apprête à vivre est encore plus merveilleux que cela : je vais assister au réveil d’un ange ! »

Extrait de La demoiselle de Rosling, de Bernard Grandjean, Éditions du 38.

Fragonard - Illustration d'un conte de la Fontaine

jeudi 2 novembre 2017

Poussez la porte !

Si certains parmi vous souhaitent suivre mes publications sur Facebook, je les invite à aimer la page suivante :

https://www.facebook.com/Bernard.Grandjean.Romancier/

Poussez la porte !

vendredi 27 octobre 2017

Coup de cœur !

Coup de cœur de la blogueuse Marie Nel pour le tome 2 des Crimes en Himalaya, Les évadés du toit du monde :

"Bernard Grandjean confirme avec ce deuxième opus la qualité de cette série, avec une seconde enquête palpitante, des personnages toujours aussi attachants et ses nombreuses connaissances sur ce pays qui en font une lecture riche et complète. En tout cas, je ne m'en lasse pas !"

La chronique est ici :  https://goo.gl/gFRZLU 






jeudi 26 octobre 2017

Portraits d'ancêtres...

« Luise, je vous montrerai tout à l’heure les portraits d’ancêtres qui se trouvent dans le couloir du premier étage… »
Extrait de "La demoiselle de Rosling", de Bernard Grandjean, aux Éditions du 38.

mercredi 25 octobre 2017

Crimes en Himalaya, le retour !

Message des Éditions du 38 :

"Les évadés du toit du monde, le deuxième tome de la série policière de Bernard Grandjean, est maintenant disponible :)
Vous pouvez donc enchaîner avec bonheur Le Talisman tibétain, premier opus, et ce deuxième tome, pour ne pas quitter trop vite notre duo atypique : Gopika, jeune enseignante indienne et Doc Tenzin, médecin traditionnel tibétain. Ensemble, sur les terres himalayennes et sur fond de turbulences politiques entre Tibet, Chine et Inde, et de corruptions en tous genres, ils mènent l’enquête pour résoudre meurtres, intrigues, mystères...
Vous allez adorer !

https://goo.gl/5UbGxT 

Disponibles en numériques sur les plateformes de téléchargement, et en papier sur notre site ou à la commande en librairie (et aussi sur les libraires en ligne)."


 

lundi 23 octobre 2017

Les évadés du Toit du Monde

Dépêchez-vous de lire le premier tome de "Crimes en Himalaya", car voici que le deuxième s'annonce !
Merci à à Anne-Marie Goéwin Dulhoste du blog Au pays de Goéwin, pour cet article qui me va droit au cœur, et pour les jolies photos qui l'illustrent !

http://au-pays-de-goewin.over-blog.com/2017/10/crimes-en-himalay-tome-2-les-evades-du-toit-du-monde-par-bernard-grandjean-les-editions-du-38-collection-38-rue-du-polar.html

L’autre homme s’appelait Thoubten Norbou

"L’autre homme s’appelait Thoubten Norbou. Il avait largement plus de soixante-dix ans, était grand et sec et portait l’habit rouge des lamas de Karpo-tchou Gompa, le Monastère de la Rivière Blanche..."
Extrait de "Le talisman tibétain, par Bernard Grandjean, Éditions du 38.

https://www.amazon.fr/talisman-tib%C3%A9tain-Crimes-Himalaya-ebook/dp/B075LLQV4L/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1505548475&sr=1-1&keywords=le+talisman+tib%C3%A9tain 

Photo Bernard Grandjean
 

vendredi 20 octobre 2017

Jupes plissées pour les filles...


« À leurs pieds, des enfants s’ébattaient sur un terrain de basket vert d’humidité, lisaient ou parlaient assis en rond au soleil. Tous avaient l’allure très britannique des écoliers indiens : jupes plissées pour les filles, pantalons de flanelle grise pour les garçons… »
Extrait de "Le talisman tibétain", de Bernard Grandjean, aux Éditions du 38. 


Namgyel et Tséring - Photo Bernard Grandjean
 
Photo Rai Talz, the photography club of sikkim


lundi 16 octobre 2017

Changeons de décor !

Vous aimeriez vivre dans un cadre baroque style demoiselle de Rosling ? Facile ! Prenez une table (ici, une vielle coiffeuse de ma belle-mère), un pot de peinture, de la cire à dorer et quelques éléments d'ornementation à coller comme on peut en acheter sur internet pour quelques Euros, et le tour est joué ! Je joins la photo de la console qui m'a inspiré, vue au château de Reichsmanndorf en Franconie (Allemagne). Bon, d'accord, il y a quelques petites différences...

 Avant :


Après : 




dimanche 15 octobre 2017

Il est paru...

Au format numérique ou au format papier... Venez vite rencontrer la belle Gopika et Doc Tenzin, qui déjouent crimes et mystère au cœur de l'Himalaya !




samedi 7 octobre 2017

Un châtau campagnard

Le château campagnard des Schrottenberg (nom amusant : "montagne de déchets" !), situé en Franconie, dans le Nord de la Bavière, me paraît assez typique du genre de cadre que la demoiselle de Rosling aurait pu fréquenter. L'actuelle génération de la famille ne l'a vendu qu'en 2014, pour aller habiter une maison dans le village. Le groupe hôtelier qui a racheté ce monument historique est condamné à le laisser en l'état (heureusement !) ; tout juste a-t-on installé un restaurant dans la cave et tient-on des séminaires d'entreprises dans les plus grandes salles. Les clients de l'hôtel moderne construit à côté ont droit à de sympathiques visites de ces lieux qui semblent encore habités...
Vous aurez noté le nid de cigognes sur la cheminée !




Encore une critique sympathique !


Une nouvelle critique, très sympathique, du "Talisman tibétain", sur le blog "au pays de Goewin"...

http://au-pays-de-goewin.over-blog.com/2017/10/crimes-en-himalaya-tome-1-le-talisman-tibetain-par-bernard-grandjean-les-editions-du-38-collection-38-rue-du-polar.html

"Sengé", le lion des neiges du Tibet.

mardi 3 octobre 2017

Sourire aux lèvres !


Merci à "Viou et ses drôles de livres" :
 https://viou03etsesdrolesdelivres.blogspot.fr/2017/10/la-demoiselle-de-rosling-bernard.html
pour la belle chronique de "La demoiselle de Rosling" :

"Je ressors de ce roman le sourire aux lèvres. La fraîcheur du caractère du personnage de Luise y est pour beaucoup. Ce récit comme je le dis plus haut en clin d’œil a de la romance contemporaine vue qu'elle se déroule en 2014 mais aussi un côté fort historique avec Luise et son histoire ... La Demoiselle de Rosling est une romance des plus originale, mêlant contemporain et historique avec brio. Le récit est à la fois grave par ce qui arrive à Luise ici et là-bas et léger par la façon dont cette dernière aborde au final les choses. Une romance que je conseille à tous les fans du genre avec son mélange contemporain-historique."



lundi 2 octobre 2017

Gopika et Doc Tenzin arrivent !

"... Gopika et Doc Tenzin passèrent à l’arrière du bâtiment du monastère, où les baraques des moines s’étageaient sur la pente..." 

Découvrez bientôt mes deux héros dans "le talisman tibétain", aux Éditions du 38 !

 
Bhutia Bustee gompa, Darjeeling. Photo BG.

  

Sortie en version numérique le 15 octobre, en version papier peu après !
Précommande à prix réduit ici:

dimanche 1 octobre 2017

Avant... et après...

Les jardins baroques, c’est bien mignon, mais il faut avouer qu’il s’y passait parfois des choses que la morale réprouve. Comme le montrent ces deux toiles de William Hogarth de 1731, intitulées «before» et «after» («avant» et «après»)…

Jardin baroque de Veithöchheim

Before...

After...

mardi 26 septembre 2017

Chronique...


Une très aimable chronique du blog de Soly's Books à propos de mon nouveau roman, le Talisman tibétain :

"Comme convenu, retrouvez ma #chronique sur le très bon et mystérieux #polar, "le talisman tibétain", premier tome d'une nouvelle série "Crimes en Himalaya", à paraître le 15 octobre aux Les éditions du 38 et écrit par la belle plume cultivée de Bernard Jean Grandjean. Merci encore à Anita pour sa confiance (...)
Pour lire mon avis, c'est par ici : https://solysbooks.blogspot.fr/2017/09/meurtres-au-pays-des-neiges.html
Laissez-vous donc tenter par ces mystérieux crimes au Tibet et préparez-vous à un beau voyage malgré tout ;) Vous ne le regretterez pas."


Le gigot de daim est servi...


Le fantastique château de Pommersfelden (Weissenstein), en Franconie (Nord-Bavière) est resté propriété privée des descendants de la famille des princes-évêques de Schönborn. Ceux-ci l’avaient construit entre 1711 et 1718, comme résidence d’été, sur les ruines d’un vieux burg médiéval.
Le parc, jardin baroque devenu « parc à l’anglaise » en 1786, est entretenu par une harde de daim depuis le milieu du XIXe siècle. Le comte n’hésite pas à mettre ce gracieux animal au menu de ses dîner, comme me l’a raconté une amie une fois invitée à sa table. Pas sûr que la demoiselle de Rosling aurait apprécierait le menu…



Photos Bernard Grandjean 2017

Pour en savoir plus sur la demoiselle de Rosling : 

https://www.amazon.fr/demoiselle-Rosling-Bernard-Grandjean-ebook/dp/B01MY7A8DZ/ref=tmm_kin_swatch_0?_encoding=UTF8&qid=1455113932&sr=1-2

Tarte à la rhubarbe ?

" Elle se promena un peu, contemplant ce magnifique décor dont elle ne se lassait pas, ces pentes piquetées de hautes rhubarbes sèche...