mardi 18 juillet 2017

Curiosités fantastiques !


« — Quand j’étais enfant, j’avais reçu en cadeau un recueil de gravures représentant ce qui était dénommé le cabinet des curiosités fantastiques ».

                  Extrait de La demoiselle de Rosling, par Bernard Grandjean, aux Éditions du 38. 
Illustration : gravure de la BNF. Le texte dit : « Invention nouvelle pour descendre du haut d’un édifice sans le secours d’un escalier :
Air ! Du haut en bas,
Du haut en bas,
Ici l’on vogue sans boussole, 
Du haut en bas,
C’est ainsi qu’à force de bras,
Archimède dans sa gondole,
Ira, disons, traiter cela,
Du haut en bas. »

jeudi 6 juillet 2017

Une consolation douce...

« Dans son malheur d’amoureux éconduit, les événements lui offraient une consolation douce : assister au réveil de Luise. Non, songea-t-il, l’instant que je m’apprête à vivre est encore plus merveilleux que cela : je vais assister au réveil d’un ange ! »

Extrait de « La demoiselle de Rosling », par Bernard Grandjean, Éditions du 38. 

Louis-Jean-François Lagrenée, dit « Lagrenée l'aîné », 1725-1805, Mars et Vénus (détail).


Pour en savoir plus sur l'amoureux éconduit :

Gopika

Gopika



Voilà, c’est fait, les manuscrits des deux premiers épisodes d’une nouvelle série de romans himalayens sont partis chez l’éditrice (Éditions du 38)… Il n’y a plus qu’à attendre le bon à tirer, et la publication cet automne. Je vous en reparlerai le moment venu !
L’un de mes deux personnages principaux est une jeune Indienne prénommée Gopika, l’autre, Doc Tenzin, étant un médecin traditionnel tibétain. 
Les Gopika sont dans la Bhagavata Purana, texte majeur de la mythologie hindoue, ces bergères qui portent un amour sans borne au dieu Krishna. À mon sens l’un des aspects les plus joyeux, les plus poétiques, et les plus sensuels aussi, de l’immense corpus de l’Hindouisme.


Krishna et Radha (sa Gopika préférée !)

Curiosités fantastiques !

« — Quand j’étais enfant, j’avais reçu en cadeau un recueil de gravures représentant ce qui était dénommé le cabinet d...